1 vues

Les islamistes somaliens ont démenti lundi être à l'origine d'une attaque à la grenade qui a fait 6 morts samedi à Nairobi et quatre suspects arrêtés dans le cadre de cette affaire ont été remis en liberté.

Publicité

Contenus sponsorisés