156 vues

, le suspect du carnage de de vendredi en Norvège, a été placé en détention à l'issue de sa première comparution lundi devant la Justice qui, en décrétant le huis clos, lui a refusé la publicité qu'il réclamait d'une audience publique.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés