66 vues

La Grèce semblait sur le point vendredi soir de boucler rapidement un accord avec ses banquiers pour la restructuration volontaire de sa dette, censé lever la pression sur la zone euro, laquelle a été encouragée par l'adoption d'un vaste plan de libéralisation en Italie.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés