25 vues

Emotion d'un "fils de prolétaire" au pied du , guéguerre pour la présidence d'une commission dans les couloirs, bal des débutants aux Quatre-Colonnes : tous les recoins de l'Assemblée ont été mardi le théâtre d'une comédie humaine qui s'appelle la politique.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés