93 vues

Le collège-lycée du Chambon-sur-Lignon a lancé la polémique dimanche en assurant ne pas avoir été informé du passé de violeur présumé du lycéen qui a avoué avoir violé et tué Agnès, une de ses camarades, à laquelle près de 4.000 personnes ont rendu hommage lors d'une marche blanche.

Publicité

Contenus sponsorisés