Donald Trump change de ton vis-à-vis de la Chine, ou plus précisément de ZTE, le géant chinois des télécoms. Dans un " tweet " publié hier, le président américain annonce qu'il veut finalement sauver le fabricant qui, depuis avril dernier, est en partie au chômage technique, faute de pouvoir se fournir en pièces américaines pour fabriquer ses téléphones. Visiblement, les pourparlers en cours ont eu une issue heureuse pour les Chinois.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés