Vidéo associée: 

Publié le 21/01/2018

Vers un blocage total des prisons françaises

Corps: 

En France, les syndicats de gardiens de prison durcissent le ton.

Non seulement ils rejettent les propositions du gouvernement sur l'emploi et la sécurité mais ils se préparent à un "blocage total" des établissements dès ce lundi matin.

Le texte, pourtant négocié toute la semaine avec le gouvernement a été rejeté par la base. En cause : des propositions "bien en deçà des attentes".

Ce document prévoyait notamment la création de 1.100 postes de surveillants en quatre ans, dont 100 cette année et une prise en charge spécifique des détenus radicalisés.

Les trois principaux syndicats de la pénitentiaire accusent le gouvernement de ne pas prendre en compte l'ampleur du malaise et de la colère" et réclament désormais des revalorisations salariales.

Pour le syndicat FO, qui joue les cavaliers seuls, cet accord n'empêcherait pas les agressions violentes subies par les personnels à court et moyen terme.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet dit prendre "acte du refus de signer" le texte et ne propose pas pour l'heure de nouvelles rencontres avec les syndicats.

La semaine dernière, la majorité des 188 établissements pénitentiaires français ont été perturbés par des blocages et des retards de prise de service des gardiens.

Un mouvement déclenché par l'agression de surveillants de la prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais.

Depuis, plusieurs autres agressions de surveillants ont été commises par des détenus radicalisés.

avec AFP et Reuters

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet