Thomas Pesquet toujours un peu plus dans le giron d'Emmanuel Macron. L'astronaute faisait partie de la délégation du président français lors de son déplacement aux Etats-Unis. Une alliance qui pourrait perdurer puisque selon plusieurs médias dont le JDD, il devrait participer aux consultations citoyennes sur l'Europe lancées par le chef de l'Etat la semaine dernière en vue des élections européennes de 2019. Mais attention à ne pas s'y méprendre. Pour l'instant, il n'est pas candidat. "On en est vraiment pas là. On construit le programme (...) Pour lui, sans l'Europe, il n'aurait jamais pu réaliser son rêve", explique au JDD la ministre en charge des Affaires européennes Nathalie Loiseau qui aurait rencontré à trois reprises celui qui est allé pendant des mois dans l'espace. Pour le moment, il aurait accepté de participer à trois consultations citoyennes. L'astronaute n'est pas la seule "personnalité attractive", selon l'expression d'un cadre LREM cité par Le Figaro à avoir été contactée. Le cinéaste allemand Wim Wenders serait aussi dans le viseur du mouvement. D'autres noms pourraient être proposés par la ministre des Sports Laura Flessel.

Contenus sponsorisés