Vidéo associée: 

Publié le 16/08/2016

Skype et Whatsapp dans le viseur de Bruxelles

Corps: 

La commission européenne charge WhatsApp et Skype. Ces réseaux sociaux ne sont pas obligés de collaborer avec la police, contrairement aux opérateurs téléphoniques. Pour faciliter le travail des enquêteurs, Bruxelles s'attaque à la confidentialité des données.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet