Une forme de découragement gagne la police nationale. 'Ils subissent toutes ces attaques terroristes et dans le même temps ils prennent des pavés sur la figure', déplore Nicolas Comte, porte-parole d'Unité SGP Police FO. Les forces de l'ordre se disent plus exposées que jamais.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés