L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a demandé à EDF "l'arrêt rapide" de cinq réacteurs nucléaires, après la détection d'"anomalies sérieuses" sur 4 autres réacteurs déjà à l'arrêt. "Aujourd'hui, on voit quelque chose qui ne marche plus, qui est en faillite économique", estime le candidat écologiste à la primaire de la gauche, François De Rugy. "Il faut absolument prendre ce problème à bras le corps pour sauver EDF dans la durée et conduire la transition énergétique", a-t-il ajouté.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés