La Commission européenne a ouvert une enquête contre le suédois Ikea, numéro un mondial de l'ameublement. Elle craint en effet que le groupe ait obtenu "des avantages fiscaux, dont ne peuvent bénéficier d'autres sociétés soumises aux mêmes règles fiscales aux Pays-Bas". Si tel était le cas, ce serait contraire au principe de concurrence, dont la Commission est la gardienne dans toute l'UE. Cette enquête fait suite à un rapport publié par les eurodéputés verts en février 2016, dans lequel ils avaient dénoncé "la stratégie de planification fiscale agressive" d'Ikea.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés