La messagerie cryptée russe, telegram, a levé 1,5 milliards d'euros en avrilEOS, un projet de blockchain, vient de lever 3,4 milliards d'euros

dans les deux cas, ces levées ont été réalisées via une ICO (initial coin offering)certains y voient une arnaque, d'autres un moyen de contourner la lourdeur des introductions en bourses (les fameuses ipos)

l'ico est-elle une hyper IPO ?on en parle dans lex talk

**********générique**********

Pour évoquer l'univers des ICO, on a le plaisir de recevoir Anne-Hélène Le Trocquer et Georgie Courtois du cabinet de Gaulle, Fleurance et Associés

Bonjour à tous les deux,

Comment présentez-vous ce qu'est une ICO à vos clients ?

Peut-on vraiment comparer ICO et IPO ?

Peut-on prendre un exemple ou deux ?

Concrètement, comment ça marche ?

Quels sont les risques ?

Est-ce que les grandes entreprises françaises s'y intéressent ?

Est-ce que le régulateur s'intéresse à ces questions ?

Le marketing, la technologie, la régulation, beaucoup d'ingrédients sont nécessaires à la réussite d'une ICO. Les avocats sont-ils la bonne porte d'entrée ?

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, le cabinet de Gaulle, Fleurance et associés tient à votre disposition des documents présentant de manière détaillée le mécanisme de l'ICOVous pouvez les obtenir très facilement en écrivant à contact@dgfla.com

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés