Interrogé par Matthieu Belliard sur Europe 1, l'ex numéro deux du FN considère que l'attitude de Philippe Pétain pendant la Seconde Guerre mondiale interdit tout hommage à ses faits d'armes entre 1914 et 1918.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés