L'inquiétude monte en Europe à quelques jours du référendum constitutionnel en Italie. En effet, les Italiens sont appelés aux urnes dimanche prochain. Ils sont invités à approuver ou non la modification de la Constitution italienne, votée par le Parlement italien en avril dernier. Au-delà des enjeux politiques, ce scrutin est à haut risque pour les places financières européennes. Et pour cause, un rejet de la réforme pourrait ouvrir une nouvelle période d'incertitude pour l'économie du Vieux Continent. Alors, quels sont les impacts d'une victoire du "non" ? - Éléments de réponses avec: Jean-Jacques Ohana, directeur des investissements de YCAP AM. Et Axel Botte, stratégiste obligataire de Natixis AM. - Intégrale Bourse, du mardi 29 novembre 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés