Tous les indicateurs de l'économie allemande sont au vert et reflètent la part croissante des investissements publics : la contribution des exportations à la croissance allemande recule ainsi de 0,4 % au 2e trimestre.

Cet équilibre nourrit l'optimisme des experts quant aux capacités de l'économie allemande à faire face aux incertitudes liées aux tensions commerciales avec les États-Unis.

Selon les chiffres révélés par l'Office fédéral allemand de la statistique, le produit intérieur brut a augmenté de 0,5 % sur la période avril juin, en données ajustées, alors que sur un an, la croissance est mesurée à 2,3 %.

Si tous les secteurs d'activité enregistrent une progression, l'investissement dans la construction et les dépenses publiques sont en tête avec une croissance de 0,6 % chacun.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés