Jean-Jacques Friedman, directeur de la gestion sous mandat chez VEGA IM, a analysé l'impact du ralentissement de l'économie chinoise sur les marchés financiers. L'actuelle dévaluation du yuan modifie l'équilibre de compétitivité entre la Chine et les Etats-Unis. Cet élément pourrait être pris en considération lors de la prochaine réunion du FOMC les 16 et 17 septembre prochains, et se traduire par un statu quo sur les taux directeurs de la Fed. - Intégrale Bourse du 21 août, présenté par Vincent Touraine, sur BFM Business.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés