Les consommateurs britanniques n'ont pas été découragés par le vote en faveur du Brexit. D'après les statistiques officielles publiées ce jeudi, les ventes au détail ont augmenté de 1,4% en juillet sur un mois. Un chiffre supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur une progression de 0,2% seulement. Cependant, "il faut être prudent", avertit Gilles Moëc, chef économiste chez Bank of America-Merrill Lynch. "Certes, le chiffre est bon. Mais les ventes au détail au Royaume-Uni ne recouvrent plus que 40% de la consommation totale des ménages", avance-t-il. - Intégrale Bourse, du jeudi 18 août 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés