Après un contrôle chez Adidas, l'Urssaf a affirmé que les salles de sport mises gratuitement à la disposition du personnel étaient un avantage en nature dont il fallait s'acquitter. Suite à cette annonce, l'équipementier a contesté et a décidé de porter l'affaire devant le tribunal administratif. Chez Adidas, il ne s'agit pas d'entrer en conflit avec l'organisme. Sachant que l'État incite les entreprises à intégrer le sport dans le travail pour améliorer la qualité de vie des salariés, Adidas va-t-il devoir payer ? - La mise au net de Pierre Kupferman, rédacteur en chef de BFMbusiness.com. - 12h L'heure H, du lundi 30 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés