Après dix ans passés hors des clous des traités européens, la France a réussi à ramener son déficit public en dessous de la barre des 3%. Ce dernier s'établit à 2,6% du PIB pour 2017 - une performance en partie due au rebond de la croissance. Mais la dette du pays s'est creusée et les prélèvements obligatoires ont connu un bond record. Le gouvernement doit-il poursuivre sa stratégie de réduction des dépenses publiques ?

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés