La dette américaine, qui approche les 20.000 milliards de dollars, est la grande oubliée de la présidentielle américaine. Ni Trump ni Clinton n'ont de propositions pour la réduire.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés