CAMPAGNE - Au lendemain du grand débat du second tour de la primaire de la droite et du centre, le candidat François Fillon a visité l'entreprise Devialet. Il a ciblé, sans le nommer Alain Juppé, qui pense qu'il ne faut toucher à rien pour relancer l'économie française.

Publicité

Contenus sponsorisés