Vidéo associée: 

Publié le 16/01/2018

Emmanuel Macron à Calais : la jungle ne se reconstituera pas

Corps: 

Une visite dans un centre d'accueil pour migrants, histoire d'adoucir l'image avant un discours de fermeté sur la politique migratoire... Pour aborder cette question sensible, Emmanuel Macron, s'est rendu à Calais, cette ville portuaire où la France tente de contenir les clandestins qui cherchent à passer au Royaume-Uni. Le Royaume-Uni, le président français s'y rendra jeudi, et il compte bien lui demander plus coopération policière et financière.

"Calais n'est pas une porte d'entrée dérobée vers l'Angleterre, a assuré le président français dans un discours devant les forces de l'ordre lors de son déplacement. Et je veux être ici très clair : cela continuera à être le cas. En aucun cas, nous ne laisserons ici se constituer ou se développer des filières illégales, en aucun cas nous ne laisserons ici se reconstituer une jungle ou une occupation illégale du territoire."

Fermeté donc. Alors que le gouvernement prépare un projet de loi sur l'asile et l'immigration, le message est que les migrants économiques continueront d'être renvoyés chez eux. Très critiqué par les organisations humanitaires, Emmanuel Macron n'en a pas moins promis de faire plus pour améliorer l'accueil. L'État, assure-t-il, prendra désormais en charge la distribution des repas aux migrants de Calais. Pour les associations, une façon d'écarter les ONG qui dénoncent les manquements et les abus dont sont victimes ces migrants.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet