La vague de froid coûte cher à EDF. Depuis un mois, le groupe ne cesse d'importer de l'électricité pour compenser les huit réacteurs encore arrêtés. Jamais la France n'avait importé autant d'électricité qu'en ce moment.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés