Donald Trump continue à souffler le chaud et le froid sur les marchés pétroliers. Après avoir interdit les exportations à l'Iran le président américain a annoncé ce week-end sur Twitter que l'Arabie saoudite allait augmenter sa production de deux millions de barils par jour pour stopper la spirale de la hausse.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés