Marc Goua, député PS de Maine-et-Loire, était interrogé, ce lundi sur BFMTV, sur son choix de rejoindre Emmanuel Macron après la victoire de Benoît Hamon à la primaire à gauche. Le maire de Trélazé estime qu'"une ligne rouge a été dépassée" par le candidat socialiste à la présidentielle avec notamment le revenu universel. Le député PS a, cependant, décidé de ne pas quitter le Parti socialiste: "Les frondeurs qui ont pollué pendant cinq ans le mandat, à ma connaissance, n'ont pas été exclus (...) Je reste socialiste de coeur et je pense que je ne trahis pas en rejoignant Emmanuel Macron".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés