Publicité

Contenus sponsorisés

Les marchés obligataires ont connu des épisodes de correction ce mois-ci. Depuis 15 jours, les taux ont fortement remonté en Europe et aux États-Unis. Cette tension peut-elle être assimilée à un krach obligataire ? "Non je n'y crois pas puisque les banques centrales sont encore présentes, et je ne vois vraiment pas comment cela pourrait intervenir", affirme Vincent Guenzi. Il estime qu'il s'agit d'un "mouvement de normalisation", qui est nécessaire après une forte baisse des taux. - Avec: Vincent Guenzi, stratège et gérant du fonds CD Amérique Stratégies chez Cholet Dupont. - Intégrale Bourse, du lundi 17 octobre 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.

Publicité