Alstom a annoncé mercredi l'arrêt de la production de trains sur le site historique historique de Belfort. La décision, qui menace 400 emplois, a très vite embrasé la scène politique. Selon le chroniqueur Économie de LCI Nicolas Prissette, le gouvernement détient une part de responsabilité dans les difficultés que rencontre le constructeur ferroviaire.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés