9 553 vues

Un an après son décès, Charles Aznavour est toujours dans le viseur du fisc. En effet Bercy enquêterait depuis 2011 sur les tournées à l'étranger du chanteur. Officiellement c'est la société panaméenne Adanarts International qui les produisait. Mais le fisc soupçonne que ce serait en fait la société française Musarm. Les dirigeants de cette entreprise ont rejeté cette affirmation. Mais Bercy s'appuient sur deux plaintes d'anciens musiciens de Charles Aznavour... Ils affirmaient avoir été payés en partie par Musarm, avec des mails comme preuves. Ils ont attaqué en justice la société et le chanteur devant les prud'hommes, avant de signer un accord à l'amiable, en échange de leur silence. C'est ainsi que les prud'hommes ont averti le fisc des faits. L'ancien manager du chanteur, Léon Dayan, est aussi soupçonné car Musarm appartient à son épouse Anne-Marie Leynaert, et à son beau-fils, Camille Farraire. Les doutes concernent aussi Adanarts International, car aucune trace de cette société ni de ses activités n'ont été retrouvées, sauf sur le registre du commerce du Panama.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.