93 vues

La cour des comptes a délivré un rapport sur la gestion des... ressources humaines du groupe public ferroviaire (GPI) SNCF entre 2012 et 2017. Ainsi ce rapport inquiète avant l'arrivée de la concurrence, dès 2020 pour les TGV. La politique des primes est l'une des préoccupations majeures pour la cour des comptes. Les primes de détection de rails défectueux ou de parcours des agents de conduite sont épinglées, car elles consistent "à rémunérer les salariés pour avoir fait ce qu’ils sont censés faire". Au contraire des 70 autres primes qui sont jugées anormalement basses par la cour. Par exemple, l'indemnité de nuit est fixée à seulement 2,70 €... alors que la gratification de travail dans les tunnels culmine à 0,93 euro par demi-journée. Ainsi les magistrats demandent à la SNCF de "simplifier et rationaliser le système indemnitaire".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.