4 018 vues

Jean-Paul Delevoye a réaffirmé sa volonté d'instaurer un système universel de retraites. "Je ne transigerai pas sur l'objectif", a-t-il prévenu mercredi dans les colonnes du Parisien. "Ceux qui sont favorisés par le système actuel doivent accepter un effort de redistribution". Pour lui le recours à la clause du grand-père doit donc être écarté de la réforme. "Cela reviendrait à créer un quarante-troisième régime. c'est impossible !", assure-t-il. "Si on fait la clause du grand-père pour une profession, il faut la faire pour tout le monde". Et alors que l'exécutif craint une vaste contestation sociale, lui ne démord pas : "un projet aussi ambitieux ne souffre aucune interrogation de contingences électorales". Et Delevoye d'ajouter à l'intention des syndicats des entreprises publiques : "il est faux de dire que les retraites font partie du statut".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.