10 155 vues

Des recours pour l'homme interpellé à Glasgow sont-ils possibles ? L'ADN a parlé. celui qui a été arrêté vendredi 11 octobre en Écosse, n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, recherché depuis 8 ans. Remis en liberté le 12 octobre au soir, Guy J. pourrait pâtir de cette rétention. Il est cependant "peu probable que cette intervention puisse être remise en cause", note Me Laurent Marrié. En revanche, si la perquisition à son domicile a fait des dégâts, "l'État pourrait être amené à les indemniser". Par ailleurs, la révélation complète de son nom et son domicile par les médias qui peut lui "causer préjudice", pourrait lui être dédommagée. Le retentissement physique ou psychologique aussi. La plainte doit être déposée dans un délai de 3 mois maximum.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.