Au Népal, des milliers de jeunes filles sont victimes d'esclavage domestique. Vendues par leurs parents pour rembourser des dettes auprès de riches propriétaires terriens, on les appelle les "Kamalaris". Ce système de servitude existe depuis le 17ème siècle et concerne la minorité Tharus. Il est interdit depuis près de 20 ans, mais persiste malgré tout. C'est grâce au travail et à la mobilisation des ONG que certaines peuvent être libérées.

Contenus sponsorisés