C'est l'âge dit 'de la maturité', l'Iran célèbre ce lundi les quarante ans de sa révolution. L'avènement de la République Islamique de l'ayatollah Khomeiny après le renversement du chah d'Iran Mohammad Reza Pahlavi. Quarante années de lutte, d'activisme et d'isolement qui conduisent à un paradoxe ; ce pays qu'on dit exsangue, affaibli sous le poids des sanctions n'a jamais semblé aussi influent à l'extérieur. L'Iran va-t-il encore nous surprendre ?

Publicité
Contenus sponsorisés