1 107 vues

Le sujet de la santé du président de la république interroge depuis longtemps. En effet, il est difficile de savoir si cela relève de la vie privée ou de la transparence. Lors de l'élection présidentielle de 2017, Emmanuel Macron avait réagi à cette question. Si cela relevait d'abord de la vie privée pour lui, le chef d'état estimait... qu'il était "normal" d'informer les français, sans tomber dans le "voyeurisme". À l'inverse, certains de ces prédécesseurs ont supprimé leurs communiqués médicaux réguliers. C'est le cas notamment de Jacques Chirac, comme lors de son accident vasculaire en 2005. Quant à Nicolas Sarkozy et François Hollande, ils ont décidé de rétablir des bulletins réguliers. Une décision que n'a pas encore prise Emmanuel Macron depuis son élection en 2017. Face à cette question, des médecins avaient proposé un suivi de la part d'un collège d'experts. C'est actuellement le cas aux états-unis, où le président est suivi par des médecins militaires.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.