219 vues

En 2018, la justice a constaté des abus dans les déclarations de surface de la France pour obtenir des aides européennes, avec la corse comme principal problème. En effet 40 % d'anomalies et d'abus ont été identifiés sur l'île, contre 10 % sur le continent. Depuis, la lutte contre ces fraudes seraient jugées inefficaces selon Bruxelles. Ainsi la France risquerait de payer une facture de 1,4 milliard d'euros. Les anomalies concernent les tailles excessives des surfaces ou le pourcentage de terrain propice au pâturage qui peut être inéligible. Bruxelles a lancé un "audit de conformité" sur l'organisation des contrôles par la France. En cas de doute, l'Europe pourrait ne pas rembourser 1,4 milliard d'euro à l'hexagone. Cette somme représente les aides concernant les surfaces de pâturage. 23 départements français sont concernés. Enfin la France risquerait l'arrêt de ces aides dans la future Politique Agricole Commune (PAC).

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.