Le numéro deux d'Al-Qaïda, Nasser al-Wahishi, leader du mouvement islamiste radical au Yémen, a été visé par une frappe américaine, a rapporté le Washington Post lundi, qui ne confirme pas sa mort. Selon CNN, le chef islamiste aurait été éliminé. Ce dernier avait revendiqué les attentats contre Charlie Hebdo en janvier.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés