Vidéo associée: 

Publié le 06/04/2018

Washington sanctionne les proches de Poutine

Corps: 

Après l 'expulsion récente de 60 diplomates russes, Washington vient d'adopter une nouvelle salve de sanctions contre la Russie dans le cadre cette fois de son ingérence dans les élections américaines de 2016.

Au total 38 personnes et entreprises ont été ciblées et ne pourront plus faire affaire aux États-Unis ni avec des Américains.

Steve Mnuchin, le secrétaire d'État au trésor a justifié ces sanctions au motif que ces russes profiteraient des activités déstabilisatrices de leur gouvernement.

Parmi les personnes visées par les sanctions Vladimir Bodganov, le patron de la quatrième firme pétrolière russe, mais aussi Oleg Deripaska, le propriétaire du géant de l'aluminium Rusal.

C'est en réalité la garde rapprochée de Vladimir Poutine qui a été sanctionnée. Outre Alexeï Miller le patron de Gazprom, le ministre russe de l'intérieur Vladimir Kolokoltsev et le secrétaire général du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev figurent sur la liste américaine.

Joint par Euronews, le sénateur russe Vladimir Djabarov a réagi rapidement. "J'espère que, dans un avenir proche, la rencontre entre le président de la Russie Vladimir Poutine et Donald Trump sera confirmée. Je crois qu'ils devraient être en mesure de discuter de ces questions parce que le développement international dépend totalement des relations entre la Russie et les États-Unis".

Vladimir Djabarov a également déclaré à euronews que la Russie n'en resterait pas là. Le Parlement russe discutera la semaine prochaine de nouvelles représailles contre les États-Unis.

Avec Agences

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité