Muriel Penicaud est au coeur d'une affaire qui remonte à janvier 2016. L'actuelle ministre du Travail dirige alors Business France, une structure qui organise le déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas. Mais le contrat de 381.000 euros passé avec Havas a été fait sans appel d'offre, ce qui est illégal. Muriel Penicaud se défend: "Il y a eu une erreur de procédure (...) Une inspection générale a confirmé que j'avais pris les bonnes mesures". Une enquête a été ouverte pour violation présumée des règles de la concurrence.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés