Selon Morgane Merteuil, travailleuse du sexe et porte-parole de leur syndicat, pas plus de 15% des prostituées sont d'origine étrangère. Des déclarations qui ont mis en colère Me Lorraine Questiaux, avocate. "L'immense majorité d'entre elles sont déjà prostituées au pays, frappées, marquées au tatouage... on les traite comme de la marchandise" s'est-elle indignée sur LCI.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés