"Nous avons un avion de surveillance maritime, un Falcon 50, sur zone, à disposition des autorités égyptiennes et qui contribue aux recherches", a déclaré le commandant Didier Piaton, chef du Sirpa Marine. Il a ajouté que "ce qui est important, c'est d'envoyer des moyens rapidement pour que la zone de recherche soit la plus limitée possible". Le vol MS 804 d'EgyptAir a chuté dans la mer Égée jeudi matin.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés