Un refus de permission serait à l'origine de la mutinerie survenue lundi soir à la prison de Vivonne près de Poitiers. Plusieurs détenus ont pris le contrôle du second étage du bâtiment avant d'être maîtrisés 6 heures plus tard.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés