Vidéo associée: 

Publié le 25/05/2015

Vives tensions au sein de la coalition anti-Etat Islamique

Corps: 

Le manque de résultats concrets face à Etat Islamique fait monter la tension entre les alliés.

Alors que les djihadistes ont pris successivement en moins de dix jours les villes irakienne et syrienne de Ramadi et Palmyre, Washington a mis en cause le 'manque de volonté' de l'armée irakienne.

Mais Barack Obama n'est pas à l'abri lui-même des critiques, avec des adversaires républicains qui ne se gênent plus pour donner leur avis, à l'instar de John McCain, président du Comité des Forces Armées du Sénat :

'Il n'y a pas de stratégie. et quiconque dit qu'il y en a une devra m'expliquer ce que c'est, parce elle n'est vraiment pas évidente aujourd'hui. On entend ces informations selon lesquelles ils exécutent des gens à Palmyre et laissent leurs corps dans la rue... Et pendant ce temps, le président des Etats-Unis nous explique que notre plus grand ennemi c'est le changement climatique'.

Les autorités irakiennes ont promis qu'une contre-offensive à grande échelle était en cours de préparation - on voit ici des soldats s'y préparer à Kerbala - et qu'elle allait à nouveau impliquer la participation de milices chiites iraniennes.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet