En France, une femme sur deux dit avoir été victime de harcèlement ou d'agression sexuelle. Si en parler reste difficile, les langues se délient depuis l'affaire Weinstein et les phénomènes #balancetonporc et #metoo sur les réseaux sociaux, il y a un mois. Une libération de la parole qui a mis en lumière un problème de société bien présent, et pourtant encore resté tabou jusqu'alors.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés