Les policiers manifestent ce mercredi contre "la haine anti-flic" mais pour Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche, invité du Conseil des Grandes Gueules, les méthodes policières doivent aussi être mises en cause. "C'est un service public qui a le droit d'être critiqué", estime-t-il, rappelant que si des policiers ont été blessés, des manifestants l'ont été aussi.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés