Vidéo associée: 

Publié le 27/10/2017

Violences contre des gendarmeries : "J'ai peur qu'on me suive à mon travail", confie une femme de gendarme

Corps: 

Quatre véhicules de gendarmes ont été détruits par un incendie volontaire, dans la nuit de mercredi à jeudi, à la gendarmerie de Meylan, en Isère. Un incendie criminel qui visait particulièrement les gendarmes et leurs familles. Rachel, femme d'un gendarme mobile depuis une trentaine d'années, n'a plus la même vie qu'avant. Elle a de plus en plus de difficultés à sortir de chez elle par crainte qu'il lui arrive quelque chose. "J'ai peur qu'on me suive jusqu'à mon travail", insiste-t-elle. Cette paranoïa grandissante lui impose même de rester discrète au sujet de la profession de son mari, notamment dans l'école de sa fille. Selon elle, ces individus "s'attaquent à l'uniforme". Rachel dit également s'inquiéter tous les jours de voir son mari partir en mission. Elle le rappelle: les gendarmes sont là pour protéger la population.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet