Les cinq salariés d'Air France poursuivis pour des violences, notamment sur le PDG de la firme lors de manifestations seront jugés le 27 mai 2016. Ils font aussi l'objet d'une procédure de licenciement.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés