Racket, séance chez le psychologue...Un nouveau genre d'assurance va faire son entrée sur le marché. Il couvre les incidents relatifs à la violence scolaire. La ministre de l'Education, Najat Vallaut-Belkacem, l'a annoncé parmi la vague des réformes, mardi après-midi lors d'une conférence de presse. Les associations de parents d'élèves évoquent un "aveu d'échec"

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés