Dans le monde du vin, le chiffre est symbolique, 150 châteaux français sont désormais détenus par des intérêts chinois. Et ça continue puisqu'un château sur deux mis en vente aujourd'hui est acheté par un chinois. Nous avons eu la chance de rencontrer le tout dernier d'entre eux: un homme d'affaires qui a décidé d'investir, mais aussi de s'investir, personnellement, dans la production de son vin.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés