Des milliers de personnes ont enfourché leur vélo ce dimanche, pour participer au défilé qui se tient chaque année dans les rues de Vienne.

Les voitures ont laissé la place à une parade haute en couleur, organisée par les associations de promotion du cyclisme.

Il faut dire que la capitale autrichienne est plutôt bonne élève, en la matière, mais veut faire encore mieux.

"On a des triporteurs. C'est une bonne alternative à la voiture. C'est moins cher, c'est meilleur pour la santé, et les enfants ont aussi plus de plaisir à faire du vélo, plutôt qu'à être en voiture".

Pour l'instant, près de 7%, des trajets sont effectués à vélo, d'un bout à l'autre de la ville, au quotidien.

"A Vienne, les transports en commun sont très populaires", explique Martin Blum, délégué au cyclisme au sein de l'agence de mobilité viennoise. "Nous nous engageons à promouvoir une mobilité qui respecte l'environnement. Notre objectif, c'est que les modes doux représentent 80 % des déplacements d'ici 2025, que ce soit à pied, à vélo ou en transports en commun, pour que les voitures soient réduites à 20% du trafic à Vienne."

Vienne a remporté cette année le prix européen de la mobilité, pour ses efforts réalisés dans ce domaine.

"Vienne a presque 1 400 kilomètres de pistes cyclables", indique Dániel Bozsik, journaliste à Euronews. "La ville promeut l'usage du vélo, non seulement pour se déplacer seul, mais aussi pour utiliser des triporteurs".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés